En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'installation de cookies sur votre terminal. Plus d'informations sur les cookies

Mairie
16, rue Jean Moulin
28190 SAINT GEORGES SUR EURE
Téléphone : 02.37.26.74.16
Fax : 02.37.26.77.40
Courriel accueil :

Courriel associations :
OK
106327 visites

Un peu de géographie :

LES LIEUX-DITS


Comme tout village digne de ce nom, Saint Georges traine une kyrielle de noms de lieux drolatiques tels que :


La Grenouillère
Vous l’auriez deviné, c’était le lieu de prédilection des cancres, adeptes de l’école buissonnière qui venaient dès le printemps taquiner le batracien, armés d’une branche, d’une ficelle et d’un chiffon rouge.


Les Perruches
Des oiseaux ? Certainement pas. Mais plutôt le nom ancien qui désignait les poiriers dont les fruits étaient destinés au cidre poiré et à la berluche dont nos ancêtres usaient et abusaient…


La Fosse à Gérôme
C’était tout simplement le lieu d’extraction de graves appartenant à un certain « Gérôme ». Une légende prétend que ce fameux Gérôme voulant protéger son troupeau de moutons de l'attaque du loup les y aurait cachés et aurait périt avec ses moutons lors d'un violent orage inondant sa fosse.

La mare du puits : indication claire pour ce champtier avec ses points d’eau.

Les Jonquetres – lieu dit aussi Le Jouquet, et encore aujourd’hui Le Jonquet : Le sens le plus direct est un terrain à joncs, donc bas et humide.

Le ramy : Désignation dont le sens n’est pas évident. On peut le relier au mot gaulois Ramis, donné par Bailly, pour désigner la branche, dont on a fait aussi Ramée.

Greimas donne aussi au terme le sens de “cabane de feuillage” qui pourrait expliquer le nom de ce champtier où pouvait en être édifiée une.

Les Erriaux  :

Ou Riaux = ruisselets

Ou Everiaux = place mouillée..... Comme quoi, l'eau est omniprésente même en centre bourg.

Les Guichets :   Oubliez le sens moderne de ce mot et n'y voyez pas une petite ouverture dans une porte, mais plutôt la déformation du mot scandinave "Vik" au sens de cachette, donné à un petit lieu retiré, caché. Y avait-il déjà des touristes scandinaves jouant à cache-cache dans notre région aux temps anciens ?

Les Matinées :  Appelé aussi localement "Les Malinées" extension de "Matins" qui pourrait provenir de Matte ou Mate indiquant un tas de paille ou de roseaux. Autre possibilité : un dérivé de Martinet (Atelier de forge du Fer) tirant son origine de Malleus ou marteau en latin.